Mon blog voyage sur la planète animale      A PROPOS           CONTACT
chiens à crête phu quoc

Avant de vous parler des fameux chiens à crête de Phu Quoc, j’aimerais faire une petite digression sur le Vietnam et ses paradoxes. Ce qui m’a le plus frappé en séjournant dans ce pays, c’est l’absence de faune sauvage… Vous connaissez un pays vous où aucun oiseau ne vole dans le ciel? Normal, au Vietnam ils sont tous en cage, de minuscules cages accrochées devant chaque maison et échoppe. Les seuls animaux que l’on peut observer dans ce pays se trouvent sur les étals de marchés… pour finir dans les assiettes. Je ne vous cache pas que cette destination n’a pas été le paradis pour une  amie des bêtes comme moi. Elle peut même se transformer en véritable cauchemar quand on voit des chiens rôtir au coin d’une rue ou transportés vivants entassés dans des nasses à l’arrière de motos.

transport de chiens destinés à être mangésEt oui, au Vietnam comme en Chine, le chien reste, dans certaines régions, un met apprécié. Et le paradoxe justement, c’est que de nombreux vietnamiens sont les heureux propriétaires de chiens domestiques. Quand on leur demande si ça ne les dérange pas de manger un animal qu’ils utilisent comme animal de compagnie, ils trouvent généralement la question ridicule, car pour eux, il y a deux sortes de chiens, ceux que l’on mange et ceux que l’on caresse… Allez comprendre!

 

Les chiens à crête de phu quoc

Sur l’île de Phu Quoc, au sud du Vietnam, il existe une race très rare de canidés, les fameux chiens à crête de Phu Quoc (également appelés « Ridgeback »). C’est en lisant un article sur ces canidés très particuliers que j’ai souhaité visiter cette île (qui est aussi célèbre pour ses plantations de poivre et ses usines de Nuac Nam). Sur l’île, pas question de manger du chien. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’ils sont super bien traités, mais ils font la fierté des habitants de l’île, en raison de leurs spécificités qui en font une race unique au monde.

chiens à crête de Phu Quoc

Le chien de Phu Quoc est en effet facilement reconnaissable à sa crête dorsale à rebrousse-poil caractéristique et à ses pattes palmées. C’est  d’ailleurs un excellent nageur qui adore aussi se dorer la pilule sur les plages de l’île entre deux bains. Les chiens à crête de Phu Quoc sont réputés être rapides et très bon chasseurs. Ils peuvent  même grimper aux arbres. Je n’ai pas eu la chance de voir ça de mes propres yeux, mais cela doit être assez amusant…

chiens à crête de Phu Quoc
Le chien de Phu Quoc est une race rare avec sa crête dorsale caractéristique

Les habitants de Phu Quoc ont vite compris l’intérêt qu’ils pouvaient trouver à domestiquer ce canidé à la tête de Dingo, qui possède une intelligence supérieure à la moyenne, et qui, depuis plusieurs siècles, est devenu un compagnon incontournable lors des parties de chasse et de pêche. Même si je trouve qu’on ne le lui rend pas forcément aujourd’hui.

Tous  n’ont pas de propriétaires et j’ai pu observer de nombreux chiens errants dans de piteux états, notamment dans les rues de la ville principale de Duong Dông où beaucoup sont livrés à eux-même. Heureusement qu’ils sont intelligents et ont de la ressource… Je me suis ainsi laissé dire, qu’ils auraient la capacité de reconnaitre les plantes médicinales et de s’en servir pour se soigner.

Petit instant de détente balnéaire pour les chiens à crête de Phu Quoc

Aujourd’hui si on voit toujours de nombreux chiens à crête dorsale, tous ne sont pas des pures races, car il y a eu de nombreux croisement. Il existe cependant un élevage sur l’île pour perpétuer la race.  Je n’ai hélas pas eu le temps de m’y rendre.

Quoi qu’il en soit, ces chiens restent une vrai curiosité et je les ai trouvé particulièrement attachants et dociles. Autant vous dire que je me suis retenue pour ne pas en ramener un à la maison…

A voir / A faire à Phu Quoc

L’île de Phu Quoc se trouve dans le golf de Thailande, à 50 minutes de vol de Ho Chi Minh ou par bateau rapide de Rach Gia (compter 2h30 de traversée) ou de Ha Tien (1h30). L’île, longue de 50 km (et 22 de large) est classée patrimoine de l’Unseco depuis 2006. Sur place…

  • Profiter des plages de sable blanc de ce petit paradis tropical.
  • Visiter les plantations de poivre de Phu Quôk et en ramener pour chez soi ( impérissable!!)
  • Flâner sur le marché de nuit de Duong Dông ( comme toujours au Vietnam, amoureux des animaux et âmes sensibles s’abstenir). On peut aussi y déguster (pour les non-végétariens) des fruits de mer dans des gargotes sur place.
  • Visiter le phare et déguster une bière sur la plage populaire de Duong Dông.
  • Faire de la plonger sous-marine, nombreux spots qui valent le détour (privilégier un temps clair et une mer calme sinon la visibilité risque d’être mauvaise, j’en ai fait l’expérience).
  • Se balader à scooter à travers l’île.
  • faire un trekking dans le parc national de Phu Quoc (créé en 2001) et découvrir la biodiversité de l’île.
  • Visiter le temple bouddhiste de Dinh Cau perché sur un rocher au bout de la plage de Duong Dông.
  • Visiter l’usine de Nuoc Nam (sauce de poisson) autre spécialité de l’île.
  • Ramener un bijou en perle de nacre de l’une des nombreuses fermes de perle (je recommande celle de Ngoc Hien).

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

UA-68257189-1
Close